Pourquoi ELA est si importante?

1. ELA répond à des problèmes importants pouvant affecter la santé des Canadiennes et des Canadiens d’un océan à l’autre.
Tous les Canadiens ont à coeur la qualité de leur eau potable et la santé des poissons dont ils se nourrissent. ELA est nécessaire afin de trouver des solutions aux problèmes qui affectent actuellement nos lacs.

2. Les recherches à ELA offrent un excellent retour sur l’investissement pour les contribuables.
Même avec un budget opérationnel modeste, ELA et son équipe de scientifiques ont permis au Canada de devenir un chef de file international en recherche sur les eaux douces. De plus, des partenariats internationaux, universitaires et industriels permettent de réduire une partie des frais de recherche et d’assurer un rapport coût-efficacité optimal.

3. Les recherches menées à ELA contribuent de manière importante au développement de politiques et de lois en environnement au Canada et dans le monde.
Les recherches à ELA répondent à des problèmes mondiaux contemporains et proposent des solutions aux responsables de l’élaboration des politiques gouvernementales et du milieu industriel, notamment pour les dossiers suivants :

  • La lutte contre la prolifération des algues nocives.
  • La régulation de la pollution de l’air afin de réduire les pluies acides.
  • La conception de retenues d’eau et de barrages afin de minimiser la production de gaz à effet de serre.
  • Le développement de mesures de contrôle afin de diminuer les concentrations en mercure dans les poissons.
  • L’étude des impacts environnementaux de l’aquaculture et de l’évasion de poissons génétiquement modifiés.
  • L’impact des hormones présentes dans les effluents d’eaux usées sur la santé des poissons.
  • La transformation de produits ignifuges en produits chimiques toxiques interdits.
  • La toxicité des nanoparticules microbiennes sur la vie aquatique et qui sont couramment utilisées pour la fabrication des vêtements.

Les dispositions législatives et les actions prises afin de contrôler tous ces problèmes ont permis d’économiser des milliards de dollars aux contribuables et d’améliorer la qualité de l’environnement.

4. ELA est le seul endroit au monde où des scientifiques peuvent mener des expériences grandeur nature sur des lacs entiers. Ces études permettent d’inclure toutes les composantes de l’écosystème, à toutes les échelles, des bactéries aux poissons en passant par les insectes et les plantes.
Les recherches à ELA ont démontré fréquemment que les expériences en laboratoire ne fournissent pas les renseignements directement transférables et nécessaires à la gestion des lacs. Les expériences menées à ELA sont le meilleur moyen de comprendre la façon dont les activités humaines affectent la qualité de l’eau, les ressources aquatiques et la santé des écosystèmes.

5. ELA possède une des bases de données les plus importantes (taille et durée) et les plus complète sur la qualité de l’eau des lacs dans le monde.
L’emplacement de ELA permet aux chercheurs d’étudier l’impact d’une vaste gamme de perturbations sur les lacs, tels que les feux de forêt ou les changements climatiques. Ces données sont capitales afin de comprendre la façon dont les lacs évoluent à long terme.

6. ELA contribue significativement à la façon dont le Canada forme et retient les jeunes chercheurs les plus brillants parmi la génération montante de scientifiques ayant à cœur les problèmes environnementaux.
ELA offre des installations hors du commun afin de former les étudiants au premier cycle et aux cycles supérieurs. Au cours des 44 dernières années, des centaines d’étudiants ont travaillé de concert avec des chercheurs chevronnés à ELA. Nombreux sont celles et ceux qui détiennent maintenant des postes importants dans le milieu universitaire, gouvernemental et industriel au Canada et à l’étranger.

Advertisements